Pérégrination d’une scrappeuse en plein doute lorsqu’elle veut absolument que la page qu’elle veut offrir à son fils adoré et sa compagne soit la plus belle possible.

Attention, pour celles qui ne viennent ici que pour le scrap, je vous invite à passer la tartine du parcours descriptif de la réalisation des deux pages. Je ne vous en voudrai pas, je sais que les mots gouvernent souvent mon clavier ;-)

La photo a été prise lors de notre souper familial de Noël. Nous étions 14 à table et il y régnait une ambiance très chaleureuse.

La soirée, la nuit bien entamée, les photos se sont retrouvées sur mon ordi et j’ai directement eu un coup de cœur pour celle de mon fils Julien et de sa compagne Laurence. Il était évident qu’elle allait finir sur une page de scrap!

Celles qui me connaissent savent combien je peux hésiter, tergiverser, ondoyer d’une idée de scrap à une autre… Il me faut beaucoup de temps pour finaliser une page, être plus ou moins contente du résultat obtenu. Cela vous arrive-t-il parfois aussi ? Bref, j’ai commencé par une page très clean en tenant compte des codes de couleurs. Voici les commentaires entendus à son exposition:

- Oh ! Mais c’est beaucoup trop vide ça, m’a murmuré mon homme

- et c’est trop monocorde,  m’a dit ma fille tout de go

J’ai donc rajouté des tas de cœurs de différentes tailles et couleurs.

- Ouais, ça, c’est peut-être un peu trop ! m’a dit le principal intéressé à qui j’avais montré le résultat sur Skype.

Bref, cet enthousiasme mesuré m’a transformée en ouragan et j'ai tout balayé sur mon passage. Plus tard, la tempête passée,  j’ai couvert ma page d’un voile de craie scintillante. Le masque « papillons » a canalisé la poudre aux bons endroits.

J’ai posé la page terminée sur le chevalet du salon et là, plus de commentaire, mais rien de positif non plus… Ok, la page avait le mérite d’exister, sans plus. Comme à mon habitude, je laisse la page exposée pendant quelques jours, cela me permet de voir ce qui ne va pas, ce qui pourrait être modifié. Cela a servi car j'ai changé le fond noir par un fond blanc. Ceci a rendu la page plus lumineuse et les commentaires aussi. Ouf!

Aller, il est temps de vous montrer ça

Julau rire

Pendant ce temps, j’ai travaillé dans mon album "2016, jour après jour" (les anglophones diront Project life ) et je suis retombée sur la photo de mes tourtereaux. Ils sont beaux nos amoureux, leur joie fait plaisir à voir.

Vous savez comme je crois en la force du sourire et du rire. C’est l’une des meilleures médications qui soit. Rire fait travailler les muscles du visage et réduit donc les rides – c’est bien moins onéreux que toutes les crèmes du commerce et en plus et surtout cela produit de la dopamine, hormone du bonheur, du bien-être, du plaisir et ça, c’est super bon pour le cerveau et pour le corps. Je vous invite à découvrir tous les bienfaits du rire ici http://www.coeurderire.com/coeur-de-rire/bienfaits-rire.php

Mais revenons au scrap. J’ai sorti alors mes peintures acryliques, le gesso, mes encres Ginkos et j’y suis allée gaiement. Les couches se sont superposées, les coulures ont dégouliné, la texture s’est posée dans les masques, le tampon amour a parcouru avec plus ou moins de pression la page et tout s’est patiemment mis en place.  J’étais pas peu fière de moi, je trouvais mon fond de page pas mal réussi avec son effet 3D.

Oui, mais !

Mais j’avais mis des chiffres! Et là, incompréhension totale de mon homme et de ma fille. C’est super mais pourquoi des chiffres ???? Quel est le rapport avec la photo ? Ma réponse hésitante leur a bien fait comprendre que j’avais mis ça à défaut d’autre chose.

Me ralliant à leur réflexion, j’ai coupé mon fond de page pour en récupérer la moitié et la poser sur un fond noir. Et hop, les chiffres se sont cachés sous la photo. Enfin, cela commençait à plaire à mes témoins.

Imaginez un peu, si nous avions encore été 5 à la maison, vous auriez eu droit à 5 versions différentes. Je ne vous dis pas quelle aurait été la longueur de cet article ;-)

Quelques finitions plus tard, j’ai pu prendre l’appareil photo pour vous proposer les deux pages. 

Julau rire free

Cette page participe au challenge 7 proposé par Elisa sur STS : Il suffisait de placer le mot amour ou amitié ou love, friend sur la page.  Je dirais que ma page en regorge, de l’amour. Ah ! Que je les aime mes enfants!

J’ai souri tout le long de la rédaction de cet article, me voilà super dopée :-), j’espère avoir pu vous donner également un peu de plaisir.

Souriez au moins une fois par jour, c’est un strict minimum.

Je vous laisse avec deux citations. La première vient de ma scrapamie Do:

« Les sourires et les rires font sur les instants difficiles un coulis de framboises sur des fruits acides »

Et Victor Hugo nous a laissé ceci:

« Faire rire, c’est faire oublier. Quel bienfaiteur sur la terre qu’un distributeur d’oubli ! »

Enfin, je vous laisse.

Cheese,

Tite souris rieuse ;-)