Cela fait maintenant quelques fois que je fais allusion à ma nouvelle aventure scrappesque. Ca y est, après moults hésitations, après avoir virtuellement feuilleté les superbes pages d’Alexandra, je me suis lancée dans le Project Life.

Dès le départ, une multitude de questions m’a assaillie.  Quel format de pochettes choisir, comment retenir tous ces petits événements qui remplissent notre vie, comment imprimer les photos dans  des formats particuliers, dois-je prendre des photos de tout et donc me transformer en mamarazzi insupportable et ..., qu’est-ce que cela va me coûter en encres, mon imprimante est-elle assez performante, ma semaine doit-elle commencer par dimanche, lundi, vendredi??? Vais-je tenir sur la durée…

Pour mon plus grand bonheur, mon Roméo d’Amour est entré dans mon jeu et m’a offert pour Noël une série de fardes à pochettes. Non, non, je ne l’ai pas persécuté mais tous les jours je lui parlais de mon projet, lui montrais l’album que je dédierais à ce nouveau challenge, lui envoyais des liens de référence pour les pochettes, pour les cartes, il a reçu plusieurs articles du blog d’Alexandra… Je l’ai à peine harcelé, le pauvre ;-) Comme avec les pubs, cela a marché mais je pense surtout que c’est tout son amour pour moi qui l’a fait entrer dans mon trip… Oui, ce doit être ça et ça fait tellement du bien de le savoir si impliqué dans ce que j’aime. Oui, je l’adore mon homme à moi :-)))

Nous voilà lancés dans l’aventure sans trop savoir que cela allait impliquer comme travail, comme temps, comme plaisirs aussi.

Je vous passe les détails des déboires que nous avons connus avec notre imprimante. Elle a bien failli faire capituler mon assistant. Et moi, je me battais avec Word pour écrire mon journaling à la bonne taille des fenêtres des pochettes - Pilou, au secours ! Comment puis-je régler la taille du texte, des colonnes, ma troisième zone de texte ne veut pas se mettre au bon endroit ???  Le pauvre, j’ai dû l’interrompre dans bien des lectures mais à chaque fois, il répondait présent, parfois pas toujours dans la seconde, ni dans l’heure, mais il arrivait toujours à un moment ou à un autre à la rescousse. Nous avons tenu bon, résisté et à force de ténacité, nous en sommes à la réalisation de notre « semaine 9 ».

Je me rends compte que je n’inclus pas encore assez de scrap mais chaque chose en son temps, je suis dans la période d’apprivoisement.

En tout cas, c’est un pur bonheur de voir notre vie de famille mise ainsi en album, c’est un peu comme les romans photos d’antan. C’est un complément au scrap de page.

Je ne vous dévoilerai pas toutes les pages, gardons une part d'intimité ;-) 

Allez, on y va.

Commençons par la page calendrier du mois de janvier 

P3080311

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une double page pour la semaine 1 reprenant le premier petit-déjeuner de l'an, après une courte nuit de sommeil ;-), la soirée jeux avec les enfants, la mal-bouffe exceptionnelle, le premier épisode "galette des rois" mais aussi quelques cartes scrappées, l'hommage à des artistes disparus... Une partie du journaling se trouve dans l'enveloppe noire sous le tag.

P2280328

P3080310

 

 

 

 

 

 

 

 

La semaine 2 se vit avec émotion. Je suis très sensible à ce que notre monde vit comme violence et intolérance, pas seulement à Paris, en Europe mais aussi partout dans le monde. Je ne suis pas que Charlie, je suis une habitante de notre belle planète, libre d'exprimer ses idées. Heureusement, il y a ausssi les petits bonheurs de la vie qui font que je me dis que j'ai beaucoup de chance de vivre en paix, entourée de ceux que j'aime pour faire la fête à n'importe quel moment, que je peux m'extasier devant mes ellébores ou ce ciel-cadeau.

P2280329

 

 

 

 

 

 

 

 

P2280330

 

 

 

 

 

 

 

 

J'ai rajouté une chemise avec des articles de presse et un journaling très personnel.

Une troisème page est consacrée en partie à notre petit diable de Django pendant ses exercices au dressage et en promenade dans notre belle campagne du Brabant Wallon.

P2280331

 

 

 

 

 

 

 

 

Passons directement à  la semaine 4, pendant laquelle je réalise mon premier pain cocotte. MMM! C'est facile à faire et tellement délicieux! Maintenant que notre fiston habite en Belgique, nous avons le bonheur de le voir bien plus souvent. 

P2280333

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La page calendrier du second mois 

P3080308

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cinq pages plus loin, la semaine 7 se termine avec notre ticket de la ligue d'impro où nous avons profité de la confrontation amicale entre l'équipe française d'Arnaud Tsamère (ce jour-là, pas vraiment dans son assiette et sa folie coutumière) et l'équipe belge avec les géniaux Eric de Staerck, Jean-Marc Cuvelier et Jean-Marc Dubiez. Bon moment partagé en famille :-). La semaine 8 commence avec une belle surprise, deux cocottes (des oies bernaches) viennent se poser sur notre étang. J'étais folle de joie. - J'ai finalisé l'encadrement de ma première patouille. Quelle fierté! Nous avons été voir le film "Parasol". Nous sommes sortis de la salle de cinéma tout déçus, raplaplas. -Les premières giboulées nous surprennent au cours de notre balade avec Django. Vite, filons à la maison. - Nos amis nous apprennent la naissance de leur deuxième petite fille.

P3070303

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Merci encore pour votre fidélité, vos mots si touchants, vos petits coucous. J'ai bien de la chance de vous avoir comme lectrices :-)

Encore une citation pour clore cet article:

La famille: Comme les branches d'un arbre, nous grandissons tous dans des directions différentes mais nos racines ne font qu'un.

A très vite,

Matsy, la tite souris rieuse ;-)